5 astuces pour faire un ti'punch parfait

Le ti’punch est un cocktail très couramment servi dans les iles. Composé de rhum et  de citron, on en boit peu mais pour en profiter il faut qu’il ne soit pas trop fort, gourmand et justement dosé. Alors pour arriver à trouver l’équilibre parfait, voici 5 astuces pour réussir votre ti’punch.






1 /sucre ou sirop de canne
Pour compenser l’alcool, le ti’punch est sucré. Les recettes antillaises préconisent d’utiliser du sucre de canne, mais du côté de la Guyane on le réalise avec du sirop de canne. Alors que choisir ? Le  sirop de canne se mélange bien avec l’alcool contrairement au sucre qui se dissout très difficilement dans le rhum donc sirop de canne !


2/ Bien le doser
Pour réaliser un bon ti’punch, il faut respecter les doses : 2/3 de rhum blanc et 1/3 de sirop de sucre de canne. Par personne, il faut compter un cocktail de 6mL, soit 4mL de rhum et 2mL de sirop de canne. Si on suit cette règle on n’est pas obligé de réaliser un cocktail par personne mais on peut en faire en grande quantité.


3/ Citron jaune, citron vert ou jus de citron ?
Assurément, le citron vert. Avec sa chair charnue et son concentré d’arôme, il contrebalance le caractère fort de l’alcool. Il faut compter entre ¼ et 1/2 citron par verre (suivant la taille du citron), coupé en petits dés. On opte plutôt pour des citrons bios car on place le citron avec sa peau, donc bio égale moins de pesticide. On note quand même que le jus de citron marche aussi, bien qu’on sorte du cadre du ti’punch.


4/ Le choix du verre
En général, le ti’punch se sert dans un petit verre, ce qui d’ailleurs est à l’origine du nom de ce cocktail. Ces  verres ressemblent à des verres à shooter. Par grande chaleur, il est sympa de placer le verre un peu au frai ou au congélateur afin d’apporter un peu de fraîcheur à ce cocktail qui met le feu.

5/ le choix du moment
Attention, le ti’punch attaque car corsé en alcool. On ne programme donc pas le ti’punch si il y a des conducteurs potentiels ou alors on prévoit de quoi manger. Pour rester dans le thème, acras, frites de patate douce, banane planteur ou brochette créole sont des mets en parfait accord. Mais plus généralement de quoi grignoter pour éponger un peu l’alcool et surtout des carafes d’eau.


J’espère qu’avec ces quelques conseils vous serez amené à réaliser le ti’punch parfait qui agrémentera jovialement vos soirées d’été.


Mots-clés à copier/coller : boisson, ti'punch, cocktail, rhum, citron, sirop de canne et apéritif

3 commentaires:

  1. Merci pour toutes tes astuces ! >Maintenant, plus de raison de ne plus se désaltérer en gourmandise :)

    RépondreSupprimer
  2. dès que le soleil s'installe (allez, j'y crois), j'appliquerai ces conseil au moment de l'apéro!

    RépondreSupprimer