Diversification alimentaire, le premier mois : la découverte





Bébé grandit et atteint ses 5 mois. Il est temps si aucune allergie alimentaire n’est présente dans la famille de commencer les légumes. Il s’agit d’un premier pas dans l’alimentation de bébé, une étape importante où bébé va découvrir de nouveaux goûts très éloignés de celui du lait dont il a l'habitude. Il ne faut pas le brusquer et y aller tout en douceur.

Beaucoup de parents optent pour le mélange lait/légumes dans le biberon. L’avantage pour le bébé réside dans le fait qu’il connait le biberon. Le gout ne change pas beaucoup si les légumes sont ajoutés petit à petit. En revanche si bébé est écœuré, l’ensemble lait-biberon pourra être rejeté. A la maison, nous avons choisi de vraiment distinguer les légumes du biberon. Pour cela, nous n’avons jamais mélangé les légumes et le lait : il y a toujours eu l’assiette et la cuillère pour les légumes et le biberon pour le lait. C’est un choix discutable mais l’idée derrière est que bébé goute vraiment et puisse apprécier sans être influencé par le lait.

Nous avons opté pour l’option tout faire maison. Pour le choix des légumes, la pédiatre nous a laissé complètement libre. Seules restrictions pas de pomme de terre car difficile à digérer à 5 mois et pas de gluten. Dans la première phase les légumes ne sont donnés que le midi. Ils sont cuits à l’eau non salée, puis mixés avec un peu d’eau si nécessaire. La consistance doit être assez fluide pour que bébé puisse avaler sans difficulté. La carotte fut le premier légume que bébé a gouté. Les premiers jours, ce ne fut que quelques cuillères le midi données avant le biberon puis 80g au bout d’une semaine. Nous avons ensuite testé le potiron seul sur trois jours puis mélangé à la carotte. Ainsi chaque semaine un nouveau légume apparait dans l’alimentation, seul ou/et mélangé à d’autres légumes que bébé connaît. Nous avons donc eu la semaine poireau puis la semaine haricots verts.

Le plus gros succès fut l’association carotte-haricots verts qui est toute douce en bouche et que bébé a beaucoup aimé. L’association carotte-poireau cale bien et a bon gout. .

Actuellement nous en sommes à la phase 2 où les légumes sont présents en plus grande quantité et une introduction de fruits à commencer. Mais pour l’heure je finirai cet article par quelques questions que je me suis posées et auxquelles j’ai fait face toute seule :

Doit-on cuire les légumes à l’eau minérale ? Et oui bébé ne boit que des biberons de lait réalisés avec une eau adaptée alors la question n’est pas si stupide. Pour ma part, j’ai cuit les légumes à l’eau du robinet. Par contre si la purée est trop compacte, j’utilise de l’eau minérale pour la diluée.

Doit-on cuire tous les aliments sans la peau ? A la maison beaucoup de légumes sont issus de la ferme ou bio. Normalement il y a pas ou très peu de produits chimiques donc consommables. Cependant bébé est encore très jeune il est donc préférable de tout éplucher.

La courgette si douce au goût avec ou sans les pépins ? Alors ça c’est le vrai débat. Aucune réponse claire. Les avis diffèrent. Par précaution j’ai épluché et enlevé les pépins de la courgette (avec une petite cuillère c’est très simple). Du coup il ne reste plus beaucoup de matière mais ça limite les risques. Il semble que ce soit pareil pour l’aubergine (à partir de six mois).

Dès 6 mois, champignon ou pas ? La question s’est posée quand Blédilait m’a envoyé une recette à tester pour bébé : soupe de champignons. Sur le coup j’ai trouvé ça étonnant. Puis j’ai vérifié, là encore les avis divergent… même histoire qu’avec la pomme de terre qui suivant les pédiatres est introduite très tôt. Finalement j’ai opté pour l’option pas de champignon et pas de patate.

Si vous avez d’autres questions, ma boîte mail vous attend. Bonne diversification à tous !

 

1 commentaire:

  1. J'ai rédigé un article récemment sur la diversification ( je suis diététicienne). Actuellement, on est beaucoup plus souple sur cette phase de diversification, car de récentes études ont démontrées qu'il y a une fenêtre de tolérance entre 4 et 6 mois en ce qui concerne les intolérances et allergies alimentaires. Le gluten peut donc être introduit avant 6 mois par exemple. Et fini la semaine de la carotte, puis la semaine du poireau: le but est que le bébé goute un maximum d'aliments différents, en fonction de sa tolérance digestive bien sûre. Bon dimanche !

    RépondreSupprimer